Traduzione aumentata

Bref : KantanMT optimise le processus de post-édition avec l’IA

Aggiornato il: gen 29

Le webinaire How to optimise Post-Editing using AI proposé par KantanMT explique la place qui occupe l’intelligence artificielle dans le processus de post-édition sur la plateforme homonyme. En effet, pour gérer les 889 877 478 744 mots téléchargés jusqu’à présent et les 16 000 professionnels qui s’occupent soit de la post-édition soit de la révision, il vaut mieux automatiser le plus grand nombre de tâches possible. Voyons comment ils y sont parvenus avec ce bref.

C’est quoi KantanMT au juste ?

Présente sur le marché depuis 1997, KantanMT est une plateforme de traduction automatique basée sur le cloud qui est composée de deux environnements :

  • KantanMT aide les entreprises à créer, personnaliser et adopter des solutions de traduction automatique en se basant sur une offre « 100% sur le could » capable de gérer de gros volumes de mots. Comme nous explique ce webinaire, le contenu Web occupe la majorité des projets de traduction automatique sur la plateforme, avec une faible intervention humaine (post-édition). Cette plateforme suscite l’intérêt d’entreprises du commerce en ligne comme Amazon et eBay.

  • KantanSkynet, en revanche, est présentée comme une « communauté de traducteurs » (ou plutôt post-éditeurs) qui travaillent exclusivement sur les segments qui ont obtenu un faible score de qualité ; ce score est attribué par un algorithme. Le reste des segments sont considérés de bonne qualité et ne nécessitent d’aucune intervention humaine.

Quelles sont les solutions d’intelligence artificielle proposées par KantanMT afin d’améliorent le travail de post-édition sur KantanSkynet ?

KantanMT nous rappelle que la post-édition n’est plus un service offert occasionnellement. Au contraire, cela devient la norme dans certains domaines où le volume de mots à traduire est très important et les délais très serrés. Afin d’améliorer la productivité (la vitesse de post-édition), KantanMT a intégré l’intelligence artificielle dans quatre étapes du processus.


Cette capture d’écran résume le processus de post-édition sur la plateforme KantanSkynet. Les étoiles rouges indiquent les quatre étapes dans lesquelles l’intelligence artificielle intervient, c’est-à-dire :

  1. La phase de traduction (automatique) : c’est bien évidemment un moteur de traduction automatique neuronal qui s’occupe de la traduction. Un moteur de traduction automatique neuronal c’est l’intelligence artificielle appliquée au traitement automatique des mots (dans ce cas, pour faire de la traduction). Il y a quelques années, KantanMT utilisait un moteur de traduction automatique statistique, moins performant.

  2. La phase d’évaluation de la qualité : la qualité de la traduction automatique brute est évaluée par l’intelligence artificielle qui attribue un score de zéro à cent. En dessous du score fixé, les segments sont envoyés à un post-éditeur, sinon ils sont envoyés directement au réviseur pour confirmation.

  3. La phase de sélection du post-éditeur : c’est à nouveau l’intelligence artificielle qui reconnaît le type de contenu et qui sélectionne les post-éditeurs susceptibles de terminer la post-édition plus rapidement car ils ont déjà travaillé sur du contenu similaire (spécialisation).

  4. La phase d’amélioration du moteur de traduction automatique : l’intelligence artificielle apprend des corrections faites par le post-éditeur afin de s’améliorer et ne pas répéter les mêmes erreurs.

Et l’humain dans tout ça ?

L’humain se retrouve dans le petit carré à droite de l’image. Dans ce processus hautement automatisé, il intervient seulement si nécessaire. Outre que travailler sur la post-édition ou sur la révision, on demande à l’humain d’évaluer le travail des autres ; le post-éditeur A évalue le travail du post-éditeur B, par exemple. Si votre profil est bien noté, votre rémunération sera plus élevée. Avec KantanSkynet le post-éditeur travaille dans « EdWord », une interface en ligne qui est censé offrir toutes les fonctionnalités qu’on trouve dans les meilleurs outils de TAO (j’ai des doutes…). « EdWord » peut être utilisé partout, même sur un portable.


Une usine à traduction !

Certes, KantanMT et KantanSkynet répondent à un vrai besoin de vitesse quand il s’agit de gros volumes de mots. Toutefois, je ne suis par sûr que l’ergonomie du post-éditeur soit prise en compte dans cet environnement de travail. Comme tout outre outil de TAO en ligne, j’ai l’impression que cette plateforme est faite pour le client final, qui ne doit que télécharger son document pour recevoir une traduction aussitôt que possible.


Clic on envoie la document, clic on télécharge la traduction. Merci et au-revoir !

Psst : voici la facture.


Le manque d’interaction entre client et professionnel des services linguistique c'est d'une tristesse incommensurable. Néanmoins, cette plateforme peut servir de champ d’entraînement à la post-édition.


Personnellement

À cette étape de ma carrière, avoir un profil cinq étoiles sur KantanSkynet n'est pas ce à quoi j’aspire. Pour vous faire votre propre opinion, je vous conseille tout de même de regarder ce webinaire d’environ 45 minutes. N’oubliez pas de me faire part de vos commentaires !

19 visualizzazioni0 commenti

Post recenti

Mostra tutti

Città

Lione, Francia

Contatto / Collaborazione

0

Social

  • LinkedIn
  • YouTube
  • Twitter

© 2020, Enrico Antonio Mion – Mentions Légales